Le 4ème Plan Régional Santé-Environnement (PRSE) en Occitanie est lancé !

Depuis le 14 février dernier, l’État, l’Agence régionale de Santé (ARS) d’Occitanie et la Région Occitanie se sont mobilisés pour co-construire la feuille de route stratégique 2023 - 2028 visant à prévenir les risques pour la santé liés à l’environnement. Il s’agit d’un travail concerté réalisé en lien avec les collectivités, associations, professionnels de la santé, de l’éducation, de la recherche et des représentants du monde économique. À l’occasion de la fin de ces travaux d’élaboration et du lancement du plan, l’ensemble des membres du groupe régional santé-environnement (GRSE) se sont réunis au cours d’une journée à Carcassonne le 24 novembre dernier afin de réfléchir collectivement à ses modalités de mise en œuvre, en échangeant au cours d’ateliers de travail thématiques.

La santé-environnement : une thématique prégnante en région Occitanie !

La matinée a été introduite par Zoé Mahé (SGAR), Catherine Choma (ARS), François Villerez (DREAL) et Catherine Cecchi (présidente du GRSE). Ensemble, ils ont souligné l’importance de ce plan et de la mobilisation de la communauté santé-environnement compte tenu des récents épisodes de sécheresse, des interrogations actuelles sur la ressource en eau et de la prolifération du moustique tigre. Ils ont également rappelé l’inscription du PRSE4 dans l’ensemble des politiques de santé-environnement mises en œuvre depuis plus de 20 ans en région Occitanie.
Le PRSE 4 2023-2028, sa gouvernance et son calendrier de mise en œuvre ont ensuite été présentés par l’équipe projet du GRSE. Il a notamment été souligné que ce nouveau plan marque un tournant par l’engagement du Conseil Régional Occitanie, qui était également représenté au cours de cette journée.

Didier Fontenille, directeur de recherche émérite à l’Institut de Recherche et de Développement, a illustré la notion “Une seule santé” au travers notamment d’exemples de maladies zoonotiques, telles que la rage, la COVID 19 ou la dengue. Gilbert Hangard, élu Santé Publique et Territoires, Maire adjoint en charge de la santé à Albi, a livré un témoignage sur l’intégration du concept “Une seule santé” dans les politiques publiques. On retient de ces échanges :

  • le besoin d’informer et de former les élus et des collectivités à la santé-environnement et à la notion “d’une seule santé”,
  • la nécessité de consacrer des ressources humaines et budgétaires pour sa mise en œuvre,
  • la nécessité de collecter des données et de cartographier des indicateurs de santé-environnement à l’échelle locale.

L’après-midi, des ateliers thématiques ont permis aux participants d’interagir et de proposer des pistes d’action pour la prise en compte des enjeux transversaux du PRSE au sein de chaque axe : une seule santé, les inégalités sociales et environnementales de santé, la territorialisation et la participation citoyenne, et la résilience au changement climatique. Il ressort de ces échanges :

  • le besoin de créer des espaces de dialogue sur la santé environnementale avec la population,
  • la nécessité de développer un plaidoyer auprès des élus et des collectivités territoriales,
  • l’envie de se réunir régulièrement pour fédérer le GRSE et mettre les compétences et connaissances de chacun au profit du PRSE4.

Vous trouverez ci-après les présentations faites lors de cette journée :

Partager la page